1929 ou l'Amour ne connait pas la crise

1929 ou l'Amour ne connait pas la crise1929, la Grande Dépression et ses faillites en cascades jettent une chape de plomb sur le monde. Pourtant aux États-unis, premier pays à souffrir de la crise, l'industrie de l'entertainment  ne semble pas marquer la pause. Cette année voit en effet les Marx Brothers, fort de leur succès sur les planches, se lancer dans le cinéma. Laurel et Hardy font, toujours en 1929, les beaux jours de Hollywood en tournant pas moins de 14 films. Sur la côte Est, Broadway, plus grand pourvoyeur américain de spectacles vivants, ne succombe pas non plus au marasme économique ambiant. The show must go on !

Les foules désireuses d'oublier un temps la Crise se pressent toujours plus nombreuses dans ses théâtres pour y savourer pas moins de 200 pièces et comédies musicales. La France des spectacles de 1929, à sa propre échelle, n'a rien à envier à son grand frère d'outre-atlantique, avec cette année-là un record de création de 36 comédies musicales théâtrales ou opérettes, confirmant avec Kadubek et Elle est à vous le succès de Maurice Yvain. Mais ces opérettes qu'elles soient américaines, françaises ou d'ailleurs ne parlent ni de Crise économique, ni du chaos politique. Si les contingences économiques de l'époque y sont effectivement abordées, ainsi que les frictions entre individus issus de classe sociales différentes, les auteurs se gardent de traiter des sujets trop polémiques et trop graves.

Le ton est toujours très léger et c'est de biais, au travers d'une sphère plus intime - et souvent par le thème le plus éternel qui soit : l'Amour- que Maurice Yvain et ses pairs font respirer à leurs compatriotes spectateurs, l'air de leur temps. Fidèle à cette époque tant sur les thèmes abordés, le ton humoristique que sur le choix des chansons (toutes écrites entre 1918 et 1939), 1929 ou l'Amour ne connait pas la crise, le temps de quelques airs, souffle jusqu'au au spectateur d'aujourd'hui, l'air de ce temps-là. 1929 ou l'Amour ne connait pas la crise est un voyage musical léger au fil duquelAudrey Trost (chant et comédie) et Ernestine Bluteau (piano et comédie) nous invitent à suivre une femme de cette époque, la très déterminée Léonie Robillard dans sa recherche d'un compagnon. L'amour, l'amour !

Quoi de plus éternel, de plus immuable que cette noble quête? Mais dans les miasmes de la Grande Dépression, Léonie réussira-t-elle à respirer son délicat parfum ? Entre désir, badinage et mariage, l'optimisme de cette jeune femme pourrait bien se heurter au nécessaire pragmatisme qu’imposaient ces temps troublés. Mais Léonie veut y croire ! Et c’est en chansons qu’elle le clame: l'Amour ne connait pas la crise !”

- Xavier Zavattero, mise-en-scène


Première Partie

Florilège de l'entre deux-guerres

Deuxième Partie

1929 ou l'Amour de connait pas la crise 

 

Distribution

Chanteurs

Marion Dhombres - soprano
Jacques Chardon - ténor
Audrey Trost - Chant et comédie

Pianiste 

Elise Kermanac’h
Ernestine Bluteau : Piano et comédie

Mise en scène 

Xavier Zavattero